Miitomo, où le premier pas de Nintendo sur le marché mobile

miitomo01.jpg

Pourquoi avoir attendu aussi longtemps ?

Acteur majeur du jeu vidéo depuis les années 80, Nintendo décide enfin de se jeter dans le grand bain en publiant son premier jeu sur iOS et Android en ce printemps 2016. A l’heure où le marché du jeu vidéo sur smartphones représente une part de plus en plus imposante du secteur, Nintendo semble avoir au train de retard.
Il faut dire que depuis la sortie de sa Gameboy à la fin des années 80, Nintendo est leader des jeux sur consoles portables, et n’a donc rien à prouver ; d’autant que l’actuelle Nintendo 3DS affiche encore des ventes tout à fait honorables, forte de licences fortes comme Mario, Zelda et autres Pokémons. C’est d’ailleurs là la force de la stratégie Nintendo : proposer des jeux uniquement disponibles sur ses propres consoles.

Si le géant japonais s’est très longtemps refusé d’investir dans le domaine des applications mobiles, c’est justement par crainte d’aggraver la fuite des joueurs occasionnels vers ce type de support.

Mais voilà, les temps changent et Nintendo a depuis mis de l’eau dans son vin, décidant de faire évoluer sa stratégie.

Il faut admettre que Nintendo n’est pas au mieux actuellement, conséquence directe du fiasco de sa dernière console de salon, la Wii U qui se vend très mal. Son image de marque est également vieillissante, jugée parfois trop conservatrice dans sa stratégie commerciale.

C’est pourquoi, quand en 2015, son ancien PDG Satoru Iwata (décédé en été 2015) annonce l’arrivée de jeux Nintendo sur smartphone, cette déclaration est accueillie très positivement et remet un peu Nintendo au gout du jour sur ce secteur. L’effet est immédiat, tout le monde s’imagine déjà jouer à un nouveau Super Mario sur son téléphone et l’action Nintendo fait un bon en bourse les jours qui suivent.

Un an plus tard, qu’en est-il du premier jeu de Nintendo sur iOs et Androïd ?

 

Miitomo, les Mii au pays des réseaux sociaux

miitomo02 (1).jpg

 

 

 

Basé graphiquement sur l’univers des Mii instauré avec la très populaire Wii en 2006, Miitomo n’est pas à proprement parlé un jeu, mais plutôt un réseau social mise en scène. Très inspiré des succès 3DS Animal Crossing et Tomodachi Life, l’application est donc centré sur son avatar qui va à la rencontre des Mii de ses amis. Les interactions se font par l’intermédiaire de questions que les Mii se poseront entre eux et qui seront échangés et centralisés. Ces questions-réponses constituent l’équivalent des statuts Tweeter et il est très plaisant de partager les gouts, opinions et photos de chacun dans ce charmant petit univers. Précisons, qu’il est possible, dans un second temps, de tout publier sur Facebook ou Tweeter.
Outre un côté répétitif mais plaisant, on peut cependant reprocher à Miitomo une approche extrêmement dirigiste. Les questions sont imposées par l’application et elles seront toujours portées sur des sujets politiquement corrects. Mais, cette approche très cadrée dans un univers mignon peut se révéler rassurante pour des parents. Miitomo constituera alors un réseau social plus adapté aux plus jeunes, même s’il est théoriquement interdit aux moins de 13 ans…

L’intérêt du jeu dépendra énormément du nombre d’amis virtuels avec lesquels vous êtes en contact, d’autant que le jeu vous incite à en avoir le plus possible afin d’accroitre votre popularité. Il est cependant dommage de constater que seules trois manières d’ajouter un ami sont proposées : en direct via un code, ou en synchronisant ses comptes Facebook et Tweeter… Ces deux dernières solutions auront un effet intrusif, créant une énorme exposition du jeu sur les réseaux sociaux plus classiques.

Afin de parfaire l’approche « tamagotchi », des boutiques / mini jeux sont présentes et permettent de débloquer des accessoires afin d’habiller ou customiser votre avatar.

Miitomo se révèle donc une application très bon enfant, qui malgré son aspect simpliste, répétitif et dirigiste se révèle vite addictif si l’on y joue avec de très bons amis.

Attention toutefois, l’application est très gourmande et requière un accès permanent à internet (ce qui n’est pas idéal si vous jouez dans le train ou le métro…).

Quel est le but de Nintendo avec ce premier free-to-start ?

 

 

visuel Miitomo.png

 

Rapidement on comprend que derrière cette application gratuite (même s’il inclut des achats intégrés), le but de Nintendo est d’attirer de nouveaux joueurs vers ses consoles ou de fidéliser sa clientèle existante. En effet Miitomo permet de gagner des points pour le nouveau système de fidélisation de Nintendo My Nintendo (lancé également le 31 mars 2016), ce qui permettra au joueur d’obtenir des réductions ou des jeux sur les consoles Nintendo.

 

Miitomo 4.png

Avec plus de 3 millions de téléchargements au lendemain de son lancement dans 15 pays, l’entreprise nippone a de quoi avoir le sourire pour son premier coup d’essai. Reste à savoir maintenant si l’application saura fidéliser ses utilisateurs ?

Nintendo devrait lancer d’ici mars 2017, quatre autres applications pour support mobile et présenter courant 2016 sa nouvelle console de salon, la NX.